Envoyer un lien vers cette page à un ami !


 


Vous êtes ici : Accueil : Afrique : Voyage en Afrique du Sud : Histoire Afrique du Sud

Histoire de l'Afrique du Sud

Le Portugais Bartolomeu Dias est le premier Européen à dépasser le Cap de Bonne Espérance en 1488. Vasco de Gama n'approche les côtes du Natal qu'en 1498.Cependant les Portugais ne colonisent pas l'Afrique du Sud, c'est la compagnie hollandaise des Indes orientales qui va le faire en 1652, en installant au Cap un comptoir commercial. Les Boers (paysans hollandais) vont rejoindre les employés de la compagnie et suite à la révocation de l'Edit de Nantes, en 1685, ils sont rejoints par des familles françaises de Huguenots qui s'installent en Afrique du Sud.

Au milieu du XVIIème siècle, la colonie du Cap a recours aux esclaves du golfe de Guinée, de Madagascar, d'Angola et même de Java.
En 1814, les Anglais rachètent le Cap aux Hollandais au grand mécontentement des Boers. En 1833, les Anglais interdisent et suppriment l'esclavage, les Boers perdent donc leur main d'œuvre. En 1834, les Boers migrent vers le Natal, vers le nord du Vaal et de l'Orange. L'Angleterre va leur donner leurs indépendances entre 1852 et 1854.
En 1877, le premier ministre britannique Disraeli provoque une guerre anglo-boer. Malgré une solution à cette guerre, la tension monte entre les deux en 1896 pour éclater en 1899. Le Traité de Pretoria mettra fin à cette guerre 3 ans plus tard.
En 1910, se crée l'Union Sud-Africaine.

A partir de 1960 l'Afrique du Sud s'isole au sein du Commonwealth qu'elle quittera après s'être déclarée République.
En septembre 1966, le président du conseil et chef du parti nationaliste est assassiné par un blanc. En mai 1968, Jim Fouché devient président.
En juin 1976, des émeutes raciales sanglantes éclatent. En 1987, se créent des tensions entre la France et l'Afrique du Sud.
Le 11 février 1990, Nelson Mandela est libéré après 27 ans d'emprisonnement et demande aux factions noires la non violence le 25 février 1990.
Les 3 et 4 février 1992, De Klerk et Mandela reçoivent le prix Nobel de la paix.
Le 10 mai 1994, Nelson Mandela est élu premier président noir de l'Afrique du Sud. Le 23 juin de cette même année l'Afrique du Sud retrouve sa place à l'ONU après 20 ans d'isolement.
La reine Elisabeth II et le pape Jean Paul II rendent visite à Nelson Mandela en 1995.

Le 5 décembre 1995, la commission « Vérité et réconciliation » est mise en place afin d'enquêter sur les violations des droits de l'homme entre 1960 et 1994. La première audience a lieu le 9 avril 1996.
Le 10 décembre 1996, Nelson Mandela signe la nouvelle Constitution.
Le 16 décembre 1997, Nelson Mandela se fait remplacer par Thabo Mbelck à la présidence de l'ANC. Les relations avec les Américains vont de mieux en mieux puisqu'ils retirent leur embargo sur les ventes d'armes imposé en 1963, et Bill Clinton va venir en mars 1998.Le 1er juin 1998 voit le premier général noir à la tête des armées.
Le 15 juin 1998 Mbeki devient président et est élu chef de l'Etat par l'Assemblée le 16 juin 1999.
Le rapport final de la commission "vérité et réconciliation" identifie 22 000 victimes, 1500 amnisties accordées et 5500 refusées.

 

Quelques repères