Envoyer un lien vers cette page à un ami !


 


Vous êtes ici : Accueil : Destinations : Asie : Japon : Art et culture au Japon

Art et culture au Japon :

Le théatre japonais se distingue sur plusieurs aspects. Il en existe différentes sortes :

- Les Kaguras sont les danses et les musiques shintoïstes. Ce sont des rites de purification servant à éloigner les épidémies et le feu. Les Kaguras sont joués à l'occasion des festivals traditionnels saisonniers , les Matsuris.

- Le Gigaku, qui date du VIIè siècle, est un art accompagnant les rites bouddhiques et pour lequel on se déguise à l'aide de masques immenses censés représenter des animaux et des personnages importants de la société d'alors.

- Le théatre Nô est le théatre traditionnel du Japon depuis le XIIIè siècle. Il puise ses origines dans le Kagura selon certains spécialistes. Une journée de Nô se compose de 5 pièces coupées par 4 farces. Chaque pièce est un approfondissement de la précédente et l'on pénètre peu à peu dans l'univers du créateur.

- Le Kabuki arrive plus tard, au XVIIè siècle. Au départ, ce sont des femmes qui jouent, travesties en homme. Puis, en 1629, le gouvernement interdit aux femmes de jouer. Ce furent donc de jeunes hommes qui jouèrent les Onnagata, travestis en femme. Depuis, la coutume est restée et le Kabuki est le symbole du théatre japonais dans son acception occidentale.

 

La littérature n'est traduite en français que depuis peu. Dans le répertoire classique, on trouve "Le recueil des 10 000 feuilles" soit le premier écrit japonais, qui date du VIIè sicècle seulement car ce sont les Chinois qui ont introduit l'écriture au Japon. Citons également le Genji-monogatari, de l'époque Heian, qui relate les évènements de la cour du point du vue d'une femme. Kadensho, de l'époque Muromachi, est le livre de référence en ce qui concerne l'esthétique et l'art.
Dans le domaine de la littérature moderne, Ogaï Mori et Futabatei ont marqué les débuts du XXè siècle. Vinrent ensuite Kawabata et Koshimitsu puis plus récemment Ryu et Ogawa.