Envoyer un lien vers cette page à un ami !


 


Vous êtes ici : Accueil : Afrique : Voyage au Kenya : Histoire Kenya

Histoire du Kenya

C'est en 2000 av. JC, qu'arrivent les premiers habitants au Kenya. Ces derniers viennent d' Ethiopie.
Au VIIIème siècle ap. JC , de nouveaux peuples arrivent d'Arabie et de la Perse.

En 1498 ap. JC, Vasco de Gama fait escale à Mombasa sur la route de l'Inde. Les Portugais s'installent alors dans la région et y resteront jusqu'à ce que les Omanais les chassent, au début du XVIIIème siècle.

Au début du XIXème siècle, le sultan d'Oman a conquis toutes les villes situées au nord du cap Delgado. Ce dernier a conclu un traité d'amitié avec la Grande Bretagne. La capitale du sultanat est décalée dans l'actuelle Tanzanie. Les nombreuses plantations sur place nécessitent une main d'oeuvre conséquente, c'est pourquoi ils prirent les Kenyans comme "esclaves". Les explorateurs Européens vont critiquer ce racisme malgré leur part active à cet esclavagisme de par leur commerce de coton et de clous de girofle.

Au début du XXème siècle, les Britanniques commencent à s'installer au Kenya, afin de planter et de créer "un nouveau monde de blancs". En 1920, le pays devient colonie anglaise et subit un régime colonial très strict. Cette prise du pays par les Britanniques va faire naître une rébellion nationaliste autour de la Kikuyu Association. Une perte énorme d'Africains est le bilan du soulèvement des nationalistes entre 1952 et 1956.

Le Commonwealth donne l'indépendance au Kenya, en 1963, Jomo Kenyatta devient le premier président du pays. Il va redonner de l'essor au Kenya mais va mourir prématurément en 1978. Son successeur, Daniel Arap Moi va être bien plus strict et va durcir le régime, ce qui va diminuer l'économie du pays.
Contre toute attente, Daniel Arap Moi est réélu en 1992 face à une opposition qui se détruit seule par son incapacité à s'unir.

En 1995, l'opposition arrive enfin à s'allier et crée le nouveau parti, le Safina.
Cela ne suffira pas puisqu'en 1997, avec sa promesse de lutter contre la corruption dans le pays, Daniel Arap Moi est une nouvelle fois réélu. L'année d'après, des attentats contre les ambassades américaines à Nairobi et Dar es- Salaam font 250 morts et des milliers de blessés.

En 2000, le pays connaît les pires chaleurs qu'il n'est eu depuis 40 ans. Les habitants ont été, en grande majorité, affaiblis par cette sécheresse.
En 2002, Daniel Arap Moi se retire de la vie politique après 24 ans de pouvoir. C'est Mwai Kibaki, le candidat de l'opposition qui est élu.