Envoyer un lien vers cette page à un ami !


 


Vous êtes ici : Accueil : Destinations : Océan Indien : la Réunion : A découvrir

A découvrir à la Réunion

Saint-Denis I Le Port I Saint-Paul I Entre-deux I Saint-Pierre I Saint-Philippe I Saint-Benoît I Le Tampon

Saint-Denis

CTR/P.CaumesC'est Etienne Regnault qui, en 1665, a amené les 20 premiers Français sur le lieu. En 1735, Saint-Denis devient la capitale du "Bourbon". Depuis, elle n'a cessé de se développer et compte aujourd'hui plus de 130 000 habitants.

Le musée d'Histoire naturelle et le jardin de l'Etat sont à ne pas manquer : ils offrent un panorama complet de la flore et la faune de l'océan indien. Le marché du chaudron, les mercredi et dimanche, propose 400 stands remplis de produits locaux, nourriture ou artisanat. Il est épaulé par le petit marché, le grand marché et le marché des camelias, chacun ayant sa spécialité. Les bâtisses coloniales sont légion et vous pourrez admirer la préfecture, bâtiment typique de l'architecture "compagnie des Indes".

 

Le Port

Terre désertique à la base, Le Port a été inauguré en 1886, attirant de ce fait une foule d'ouvriers de tous horizons. Il a été pendant 100 ans le centre économique et commercial de l'île, jusqu'à la construction du port de La Possession, à l'est, et surtout avant l'arrivée des avions-cargos...

Le nombre d'églises, de mosquées et de temples témoigne de la diversité culturelle des habitants du Port. Ici, chose rare, l'art côtoie l'industrie : on trouve en effet des sculptures, des centres artistiques et des studio créatifs à travers la ville, dynamique à souhait.

 

Saint-Paul

CTR/BenardIl s'agit d'une gigantesque commune de la côte Ouest de plus de 24 000 hectares. Ses presque 90 000 habitants se répartissent entre plusieurs villes et villages, du littoral aux remparts du cirque de Mafate. Les premiers colons ont débarqué ici, profitant d'une baie dans laquelle il est facile d'ancrer, à l'abri du vent et des courants.

CTR/AthenasCôté plage, on trouve ici les plus beaux spécimens de l'île, avec Saint-Gilles, l'Hermitage, et la Saline. Côté montagne, les randonneurs sont comblés, avec des lieux à découvrir tels que Roche-Plate, les Trois Roches, Marla ou Plaine-aux-sables...

Un peu plus bas se trouve Saint-Leu, endroit mythique pour les surfeurs et autres sportifs en tout genre.

 

Entre-Deux

Entre deux quoi ? Entre 2 bras de la rivière St-Etienne : le bras de la Plaine et le bras de Cilaos. Nichée entre ces cours d'eau et les montagnes du Dimitile, Entre-Deux est une commune qui n'a pas accès à la mer mais qui possède une vue imprenable sur elle. Vous pourrez découvrir dans la petite ville les métiers traditionnels réunionais , les cases et jardins créoles, et les points de vue magnifiques, surplombant l'embouchure de la rivière Saint-Etienne.

 

Saint-Pierre

Ville industrielle et maritime, Saint-Pierre est depuis peu aérienne, grâce à l'aéroport de Pierrefonds, qui dessert notamment l'île Maurice (cf notre guide de voyage sur l'île Maurice).

CTR/CarragePlusieurs bâtisses de la Compagnie des Indes sont de solides témoins du passé de Saint-Pierre. La plus remarquable est la Mairie, rue Méziaire-Guignard. Ancien entrepôt à café, c'est la seule mairie à bénéficier d'un vrai jardin public.

Un temple tamoul impressionnant est érigé dans la commune, comme divers autres monuments religieux. Le port historique, construit au milieu du XIXè siècle, a été totalement repensé dans les années 90 et s'intègre parfaitement dans la ville.

CTR/CaumesLe front de mer, lorsqu'on traverse la rivière "d'Abord", prend le nom de "Terre sainte". A l'origine simple bourgade de pêcheurs, le quartier s'est développé en hauteur mais toute la partie originelle est restée intacte, avec ses petites maisons étagées le long de la côte, ses ruelles étroites, ses escaliers à n'en plus finir, ses cours encombrées d'arbres fruitiers et d'orchidées…

 

Saint-Philippe

Ville isolée par excellence, Saint-Philippe se trouve au sud-est de l'île, entre le Cap Méchant et la Pointe de la Table. On peut y visiter le jardin des parfums et des épices, ou aller admirer la force de l'océan au Cap Méchant, sauvage et violent, ou encore se promener parmi les Vacoas, ces arbres maritimes qui s'accommodent parfaitement du climat salin, chaud et humide de la région.

Non loin de la ville, retranché dans l'île, se trouve le fameux piton de la Fournaise, encore en activité.

 

Saint-Benoît

CTR/BenardA une quarantaine de kilomètres de Saint-Denis, au cœur de la zone “au vent”, Saint-Benoît est une ville intéressante en elle-même et pour ses alentours.

L'îlet de Bras-Canot est réputé pour ses vergers où letchis et agrumes se taillent la part du lion. Depuis une dizaine d'années, la région de Bras-Canot s'est lancée dans la diversification avec la production de mangues, d'ananas et de letchis faisant de cet écart de Saint-Benoît un des grands domaines fruitiers de l'île.

A une dizaine de kilomètres au sud de Saint-Benoît, se trouve Sainte-Anne, connue pour son église, construite de 1921 à 1946 par le père Daubenberger, de style baroque, très inspirée des cathédrales européennes avec ses moulures, fleurs, statues et gargouilles en ciment. Totalement inattendue dans un cadre tropical, l'église de Sainte-Anne est un des sujets les plus photographiés de Bourbon.

A l'ouest de Saint-Benoît, le Grand Etang est niché au fond d'une sorte de mini-cirque. Il est entièrement recouvert par les eaux de ruissellement à la période pluvieuse, mais totalement à sec le reste du temps. Un peu plus loin se trouve la plaine des Palmistes, d'une grande richesse botanique.

En descendant encore en direction de Saint-Pierre, on peut visiter la maison du volcan, avant d'arriver sur la ville de "Tampon".

 

Le Tampon

A la hauteur d' Entre-deux, coincée entre Saint-Pierre et la Plaine des Palmistes, Le Tampon est une ville peuplée (60 000 habitants) et étendue, d'où l'on peut accéder au Piton de la Fournaise, en une heure de route. La Maison du volcan permet une approche exhaustive du volcan de La Réunion. Panneaux, diapositives, tableaux synoptiques et, surtout, des bornes interactives avec maquettes en relief, sur un volcan actif et fantaisiste, attirant, fascinant, menaçant parfois.

Au nord, tout au fond de la rivière St-Etienne, coincé entre deux montagnes, sur les rives du Bras-de-la-Plaine, près de sa source, le petit village de Grand-bassin est un des derniers témoins de ces recoins perdus des hauts comme La Réunion en comptait tant, voici quelques 20 années encore.