Envoyer un lien vers cette page à un ami !


 


Vous êtes ici : Accueil : Destinations : Europe : Norvège : Art et culture

Arts & culture en Norvège

 

Le bunad

Le bunad est le nom donné au costume national norvégien. Ce costume symbolise l'identité nationale et culturelle du pays. A ce titre, chaque région possède un bunad avec ses particularités. Ainsi, le bunad d'Oslo est très différent du bunad de la région de Bergen. Il existe ainsi des dizaines de variantes locales. Le bunad se compose en général de plusieurs éléments : broderies, bijoux, ceintures, sac, rubans, foulard, gilet...

Les costumes sont de préférence confectionnés à partir de matériaux naturels : lin ou coton pour le chemisier ; soie pour le foulard ; laine pour les jupes, gilets, vestes, pantalons et chaussettes ; lin ou soie pour les coiffes et tabliers. Les broderies représentent très souvent des motifs floraux et de couleurs vives. Les bijoux sont en général en argent et agrémentent la tenue. Il est de coutume de mettre au moins une broche pour tenir le chemisier ou la chemise et des boutons de manchettes. D'autres accessoires peuvent s'ajouter selon les régions : couronnes, ceinturons, boucles d'oreilles...

Les Norvégiens aiment porter ce costume national lors des grandes occasions : fêtes, cérémonies privées ou familiales. L'importance encore accordée à cet habit de fête est unique dans cette partie du monde. Pour vous donner une idée de l'attachement des Norvégiens à leurs costumes nationaux un chiffre : 60% des femmes en Norvège possèdent un bunad ! L'attachement au bunad se manifeste dans tout son faste lors de la fête nationale à ne pas manquer, le 17 mai !

La culture sami

Tout au nord de la Norvège s'étend le Finnmark où vivent les Samis, anciennement appelés Lapons. Ils sont considérés comme étant le peuple indigène de la Norvège et leurs us et coutumes différent entièrement de ceux des Norvégiens.

Les Samis peuvent se targuer d'une longue tradition comme gardiens et éleveurs de troupeaux de rennes et ils ont su préserver leur propre culture et leur identité ethnique en conservant entre autres leurs propres costumes. De nombreux Samis continuent à garder leur mode de vie nomade, comme par les siècles passés, vivant dans des tentes, lavvu , qu'ils déplacent au gré de la migration des troupeaux, toujours en quête de nouveaux pâturages. L'élevage des rennes est resté quasiment le même qu'autrefois même si les Samis ne renient pas certaines améliorations apportées par le monde moderne, tel que le scooter des neiges. S'occuper des rennes, lancer le lasso, chanter le joik , et marquer les rennes au fer rouge restent l'apanage des Samis et caractérisent leur mode de vie.

Karasjok et Kautokeino sont les deux villes sami les plus importantes. C'est là que l'on peut découvrir véritablement la culture des Samis, bien que leurs troupeaux de rennes s'étendent sur tout le territoire et descendent parfois dans le sud jusqu'au plateau de Røros.


Haut de page