Envoyer un lien vers cette page à un ami !


 


Vous êtes ici : Accueil : Destinations : Asie : Turquie : A découvrir en Turquie

A découvrir / A voir en Turquie :

Istanbul I Ankara I Cappadoce I Méditerranée I Anatolie centrale I Marmara

Istanbul

Joyau des mille et une nuits, Istanbul vous charmera. Riche d'une histoire mouvementée et d'un passé légendaire, la "capitale des capitales" compte parmi les plus belles cités du monde. Successivement grecque, romaine puis ottomane, à cheval sur l'Europe et l'Asie, elle se tourne vers l'avenir tout en préservant sa magnificence d'antan. Sa diversité culturelle et architecturale achèvera de perdre les voyageurs, de les plonger dans les méandres de l'histoire et des civilisations. Musées, églises, palais, mosquées, marchés, panoramas et sites naturels : l'abondance donne le vertige. La variété des nuances et des atmosphères confère à la ville un parfum d'éternité.

A ne pas manquer à Istanbul >>

 

Ankara

Ankara, capitale de la Turquie, se situe en plein cœur de l'Anatolie Centrale. Longtemps, l'exportation des tissus fabriqués avec la laine de chèvre éleva Ankara (alors appelée Angora) au rang de pôle commercial majeur et d'escale obligée des caravanes. Son rôle important pour la libération de la Turquie et sa position géographique avantageuse contribuèrent à faire d'Ankara la capitale de la République Turque en 1923. Patrimoine historique, vie artistique et modernité se côtoient harmonieusement dans cette ville devenue le véritable symbole de la Turquie actuelle, nourrie de passé et tournée vers l'avenir.

A ne pas manquer à Ankara >>

 

Cappadoce

Il y a trois millions d'années,les violentes éruptions des volcans Erciyes (3916 mètres) et Hasan Dag(3268 mètres) ont recouvert le plateau de Nevsehir de tuf, une pierre tendre formée de lave,de cendre et de boue. L'érosion de cette roche fragile par le vent et la pluie a crée un paysage surréaliste et spectaculaire : des cônes rocheux, des sommets coiffés de pierres plates, des ravins cisélés, le tou allant du vert clair au gris et du rouge sombre au doré.
Des alentours du Mont Erciyes aux "cheminées de fées", vous passerez des portes de l'Anatolie Centrale à la Cappadoce traditionnelle. Ainsi, sur la route Kayseri-Göreme, vous effectuerez un voyage de plusieurs dizaines de siècles, découvrant toutes les facettes de cette superbe région. Eglises rupestres, habitat troglodytique, marchés typiques, paysages et architectures de rêves : ce parcours vous réserve des merveilles !

A ne pas manquer en Cappadoce >>

 

La Turquie méditerranéenne

Un littoral riche et séduisant : le sud des monts Taurus regorge de baies isolées et tapissées de sable fin. La contrée, connue pour la quiétude de ses vestiges, séduit aussi par le confort de ses équipements.

Théâtre de nombreux récits, cette région mêle histoire et mythologie. En effet, les montagnes situées à l'ouest d'Antalya ont abrité Chimère, tuée par Bellérophon chevauchant son fidèle Pégase. Le monstre continue à cracher du feu comme en témoignent les flammes qui s'élèvent au sud-est du mont Olympe.
Un autre mythe évoque les alentours d'Antakya. Apollon, dieu de la beauté, alors amoureux transi, y poursuit de ses ardeurs la jolie Daphnée. Sur le point d'être rattrapée, la nymphe se métamorphose. Ses pieds s'enfoncent dans le sol tandis que ses bras se changent en rameaux de laurier.
Des traditions chrétiennes s'ancrent également dans les parages. Saint-Paul voit le jour à Tarsus. Quant à Saint-Nicolas, inspirateur du légendaire père Noël, il naît à Patara et passe toute sa vie à Kale (Myre).

A ne pas manquer sur le littoral méditerranéen >>

 

L'Anatolie centrale

L'Anatolie Centrale, au cœur de la Turquie, recèle de nombreux vestiges, autant de traces laissées par de grandes civilisations. Cette province symbolise aujourd'hui le centre politique de la Turquie moderne.

Le splendide lac de Beysehir, au sud-ouest de Konya, est un petit paradis à découvrir. Les sérails de Kubad Abad (Seldjoukide) et de l'île de Kizkalesi méritent une visite. La mosquée Esrefoglu et son mausolée qui se trouvent dans la commune de Beysehir, représentent parfaitement l'architecture de bois dont les Seldjoukides étaient les spécialistes.

 

La mer de Marmara

A perte de vue, des collines chatoyantes où prospèrent vignes et tournesols.
C'est la première vision que vous aurez de la Thrace. Cette région s'étend sur la rive européenne du détroit des Dardanelles face à l'Anatolie.
A Edirne, première ville en venant de l'ouest, découvrez la mosquée de Selimiye. En plus du chef d'œuvre de Mimar Sinan, la ville abrite d'autres merveilles de l'architecture ottomane. Les cités environnantes méritent le détour : Balikesir, Bilecik, Bursa, Canakkale, Istanbul…

C'est là qu'Héra et son amour Léandre se seraient laissés engloutir par les flots. Aux Dardanelles, un pont reliant les deux rives du détroit est érigé en 481 av. J.-C. par Xerxès, rois des Perses, alors en guerre contre les Grecs. Plus proche de nous, c'est au cours de la première guerre mondiale qu'Atatürk remporte, sur ce site, une victoire décisive.

 

Haut de page