Envoyer un lien vers cette page à un ami !


 


Vous êtes ici : Accueil : Destinations : Asie : Thaïlande : Arts & culture en Turquie

Arts & culture en Turquie :

Les grottes de Turquie I La route de la soie

La Turquie a abrité les religions aussi bien monothéistes que polythéistes tout au long de son histoire. Une longue tradition qui lui a légué des oeuvres majeures et des monuments admirables...

L'Asie mineure, devenue l'Anatolie, a toujours été une zone de passage et de contacts interculturels. En plus d'être un véritable "carrefour des peuples", ce berceau de l'humanité peut s'enorgueillir d'être le théâtre de révolutions culturelles majeures telles que l'invention de l'écriture.

Les civilisations antiques ont prospéré grâce à une situation géographique privilégiée. Le plateau anatolien est aussi particulièrement marqué par les trois grandes religions monothéistes : ici, synagogues, églises et mosquées cohabitent.

Cette histoire et cette situation confèrent à la Turquie une richesse incomparable que les voyageurs épris de culture, ainsi que les pèlerins, savent apprécier.

 

Les grottes de Turquie

Avec environ 40 000 grottes, la Turquie peut légitimement revendiquer le titre de "paradis des grottes". A visiter pour découvrir des décors aussi magnifiques qu'insolites, sculptés par la nature...

Une importante stratification géologique, dans les monts Taurus, a engendré la formation de nombreuses cavités souterraines. Les régions les plus concernées sont celles de Mugla, d'Antalya, d'Isparta, de Burdur, de Konya, de Karaman, d'Içel et d'Adana.

La grotte la plus longue s'étend sur 16 km : il s'agit de la grotte de Pinarözü, à l'ouest du Lac de Beysehir. Quant à la plus profonde, elle plonge à 1880 m : la grotte Düden de Çukurpinar se situe au nord d'Anamur. Toutes les deux se trouvent dans les monts Taurus.

Entre les années 60 et 80, différents organismes scientifiques turcs se sont développés dans le but d'explorer et d'étudier tous les antres du pays. Aujourd'hui, 800 cavernes sont fouillées par des savants étrangers. Beaucoup restent à découvrir.

 

La route de la soie

L'Anatolie était l'un des carrefours de la Route de la Soie, autrefois empruntée par les caravanes. Cet itinéraire historique relie la Chine à l'Europe en passant par l'Asie Centrale...

Depuis l'antiquité, la Route de la Soie est un élément déterminant de l'histoire des relations internationales occidentales. Le commerce empruntant cet itinéraire s'est révélé un formidable vecteur culturel.

Partant de Chine pour arriver à Kasgar en Ouzbékistan, les caravanes choisissaient de passer par la mer Caspienne via les plaines de l'Afghanistan ou bien de traverser les monts Karakum jusque l'Anatolie, via l'Iran.
Les marchandises étaient ensuite acheminées en Europe soit par voie maritime (Egée ou Méditerranée) soit par voie terrestre après avoir traversé le Bosphore.

Aujourd'hui, cet itinéraire est ponctué de témoignages architecturaux et culturels dont les origines courent sur près de 2000 ans d'histoire. Cette route reste d'actualité. L'ouverture des frontières des pays de l'ex-URSS s'est accompagnée de la reprise d'échanges commerciaux à grandes distances. Afin d'entretenir le souvenir de cette épopée, la Turquie a entrepris la rénovation des édifices construits le long de cette voie mythique.